Julio Montero

Directeur régional (Toronto)

jmontero@megalexis.com 

Les sept caractéristiques d’une traduction sans frais surprises

Afin de permettre à nos clients actuels et potentiels d’avoir droit à de meilleures traductions, nous avons défini les sept caractéristiques d’une traduction sans frais surprises. Ces caractéristiques simples mais significatives, qui sont résumées ci-dessous, augmenteront considérablement nos chances mutuelles de réussite et de satisfaction.

1. Gestion de projet

Il arrive trop souvent que la traduction ne soit prise en compte qu’à la dernière minute quand on planifie un projet. Bon nombre des pièges les plus fréquents en traduction peuvent être évités si on prévoit suffisamment de temps et de ressources.

Même si on confie la traduction à l’externe, il faut prévoir du temps ainsi que des ressources financières et humaines non seulement pour que la traduction se fasse, mais aussi pour choisir le bon partenaire de traduction, répondre aux questions, voire corriger ou clarifier le texte d’origine. Il n’est pas rare que les langagiers trouvent des erreurs ou des incohérences dans ce dernier.

2. Traduction du texte final

Traduire un texte qui n’est pas à sa version définitive est une arme à double tranchant. Si le texte final demeure semblable à celui qui a été envoyé à la traduction des semaines ou des jours à l’avance, vous pourriez gagner du temps. Toutefois, l’intégration de changements importants au texte déjà traduit peut avoir des répercussions budgétaires et temporelles indésirables.

Le processus de traduction suppose généralement plusieurs étapes et une gamme de professionnels. Des changements de terminologie ou de style pouvant sembler sans conséquence à première vue, comme des changements apportés aux images, peuvent entraîner des changements ultérieurs dans l’ensemble du document et un autre cycle de révision et de correction d’épreuves.

3. Terminologie définie, style et public cible

Toute terminologie incohérente dans le texte de départ nuira à la qualité et au degré de lisibilité de la traduction. De même, le style et le registre du texte original doivent être soigneusement examinés en fonction du public cible, du sujet et de l’objet du document.

On peut rendre le texte plus clair, éviter les erreurs de sens et accélérer la traduction en établissant les termes clés et en les utilisant de manière uniforme dans tout le texte. Rédiger le texte original en tenant compte du public cible, du sujet et de l’objet du document améliorera la qualité, le degré de lisibilité et l’efficacité de la traduction. Rappelez-vous, une bonne traduction est une traduction qui ne semble pas en être une.

4. Disposition et format

Pour que la traduction conserve la même disposition et le même format que le texte original, l’espace, la police et le logiciel doivent être pris en compte. Même l’utilisation de certaines couleurs et illustrations peut avoir des conséquences imprévues dans certaines cultures et langues.

La longueur des mots, les caractères, la typographie et l’orientation peuvent varier d’une langue à l’autre. Pensez aux caractères chinois, à l’écriture cyrillique russe, à l’orientation de droite à gauche de l’arabe et à la longueur de certains mots en allemand.

5. Outils de rédaction et de gestion du contenu

L’optimisation du texte original optimisera à son tour la traduction. En d’autres termes, les attentes relatives au texte traduit doivent être harmonisées avec la qualité du texte en langue de départ.

Une approche modulaire de l’élaboration du texte original, de la cohérence et de l’économie de la rédaction (langage clair, moins de mots) aura certainement un effet positif sur les échéanciers et les coûts du projet.

6. Utilisation et traduisibilité

Plus le texte est simple, plus il est facile à traduire. En utilisant moins de mots, vous pourriez économiser du temps et de l’argent. N’oubliez pas que chaque mot a ses coûts. On peut faciliter la tâche de traduction en évitant les verbes à particule et les expressions trop locales ou idiomatiques. Parfois, un texte ne se prête pas à la traduction. Pensez à un cas où la forme et le fond du texte s’articulent autour d’un élément intraduisible et son association avec une forme adverbiale française qui n’a pas d’équivalent phonétique dans la ou les langues d’arrivée, par exemple « ment ». Malheureuse« ment », si le traducteur tente d’associer l’élément intraduisible (un nom, par exemple Jeanne Calment) aux formes adverbiales chinoises et anglaises correspondant au « ment » français, le sens et le ton du texte en langue de départ seront inévitablement perdus dans la traduction. Vous pourriez donc avoir besoin de services d’adaptation (aussi appelés services de transcréation).

Pour un texte de marketing ou une publicité, les services d’adaptation et de transcréation sont mieux adaptés pour faire en sorte que vos idées et l’effet escompté ou la réaction du client passent bien au texte d’arrivée.

7. Gestion du risque

En ayant recours à un cabinet de traduction de bonne réputation qui se conforme aux normes nationales et internationales les plus élevées de l’industrie, qui emploie les professionnels les plus expérimentés et qualifiés en matière de langue et de soutien et qui souscrit une couverture d’assurance appropriée (responsabilité commerciale, erreurs et omissions), vous gérerez plus facilement le risque associé à la traduction.

Un fournisseur de services langagiers qui comprend l’importance de la confidentialité et des droits de propriété intellectuelle sur le texte original et sa traduction et qui, de plus, s’engage à protéger votre marque vous aide à réduire grandement ce risque.

Ici, à Mégalexis, nous comprenons que notre succès mutuel est interdépendant. Communiquez avec nous. Nous serons heureux de vous aider jusqu’au bout, de la planification du projet à ses traduction et publication, voire au-delà.

Vous pourriez aussi aimer...

Quelle est l’expérience client que nous offrons?

Nous connaissons tous la citation de Marshall McLuhan tirée de son livre Pour comprendre les médias...

Les meilleures pratiques en éditique.