Marc-André Robitaille

Directeur, Traduction

Une journée dans la vie d’un traducteur

En commençant sa journée, le traducteur prend connaissance de sa charge de travail. Celle-ci peut contenir une seule longue tâche, qu’il aura peut-être commencée les jours précédents, ou plusieurs petites, souvent pour des clients différents.

Le traducteur se met au travail. Qu’importe la longueur du texte, le client ou l’échéance, il s’emploie tout au long de la journée à comprendre le sens du texte à traduire et à le rendre avec la plus grande fidélité, et ce, dans une langue impeccable.

Au fil de la journée, le travail avance. Il le faut, car les échéances sont serrées. Pas le temps de s'ennuyer. Lorsqu'il a terminé une traduction, le traducteur l’envoie à la prochaine étape : la révision, assurée par un réviseur, ou la livraison, dont se chargera une gestionnaire de projets.

Chez Mégalexis, la qualité, c’est important. Heureusement, l’entraide règne. Et les traducteurs reçoivent régulièrement des révisions commentées de leurs traductions, une pratique qui favorise le dialogue et le développement de tous.

La journée tire à sa fin. Coup d’œil sur l’horaire de demain : celui-ci est déjà presque plein. Or, il faudra bien garder une petite place libre, car demain, c’est le dernier mercredi du mois. Et comme tous les derniers mercredis du mois, il y aura du gâteau en l’honneur des collègues dont l’anniversaire a eu lieu au cours du mois. Une échéance à ne rater sous aucun prétexte!

Vous pourriez aussi aimer...

Une journée typique en gestion de projets

Les petits « plus » qu'on garde pour nos employés.

Et pourquoi de nombreux traducteurs pigistes préfèrent-ils faire affaire avec une agence ou un cabinet de traduction?

Travailler à Mégalexis

À travailleur d'exception, employeur d'exception. Les professionnels à la recherche de l’excellence ont leur place ici. 

 

Un seul clic vous mènera à une longue et fructueuse carrière.